L’inventeur du SMS est décédé, retour sur une révolution

0

mort inventeur sms

Matti Makkonen, l’inventeur du SMS est mort le 26 juin dernier. La légende veut qu’il ait inventé ce type de message en mangeant une pizza… 

Décédé à l’âge de 63 ans, ce Finlandais est reconnu par tous, comme étant l’inventeur des SMS.  Il a révolutionné la communication entre les hommes en développant le texto. Il s’est éteint le 26 juin 2015, des suites d’une longue maladie.

180 milliards de SMS échangés chaque année

En 1984, Matti Makkonen décide d’envoyer un message en utilisant son téléphone. Mais cette idée ne lui est pas venu dans n’importe quelle condition. L’homme participait à une conférence sur les télécoms à Copenhague, au Danemark. Alors qu’il était en train de manger une pizza, il a eu l’idée d’utiliser les téléphones pour envoyer des messages. Mais l’idée mettra du temps à se concrétiser. Le premier SMS sera envoyé en 1992. Le 3 décembre, un texto est ainsi envoyé depuis un PC vers un téléphone portable Vodaphone. Il ne contenait seulement que « Joyeux Noël ».

L’homme se fait rare, surtout à la télévision. Lors d’une des seules interviews accordées par Matti Makkonen à la BBC en 2012, l’homme explique que le SMS s’est développé, dès que Nokia a sorti le premier téléphone capable d’écrire des messages. On parle ici du  Nokia 2010 sorti en 1994.

C’est devenu depuis, un mode de communication a part entière. Des premiers forfaits mobiles où il ne fallait pas excéder un certain nombre de caractères, au tout illimité aujourd’hui, son invention a fait du chemin. L’inventeur  avait d’ailleurs confié écrire dans une une grammaire correcte, n’aimant pas les abréviations.

C’est donc désormais 180 milliards de SMS échangés chaque année, par les Français. On n’est pas sûr que l’homme ait prévu un tel engouement pour son invention. Dans tous les cas, lorsque vous enverrez un SMS aujourd’hui, ayez une pensée à celui qui révolutionna la communication entre les hommes.

L’inventeur du SMS est décédé, retour sur une révolution
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here