Les Japonais recordmen de l’addiction au smartphone

0

japonaise smartphone

Les adolescents japonais passent beaucoup plus leur temps devant un smartphone que les jeunes des autres pays.

Au Japon, une lycéenne entre 15 et 18 ans utiliserait son smartphone en moyenne 7 heures par jour, contre 4,1 heures pour un garçon de cette même tranche d’âge. C’est ce qu’a révélé une enquête ayant été effectuée par Digital Arts, une organisation privée nippone. L’étude a été portée sur près de 690 mineurs et avait pour but de mettre en garde la population, notamment les parents, contre les risques d’addiction dus à l’usage excessif des smartphones par leurs enfants. Le constat est d’ailleurs lourd. Effectivement, le taux de possession d’un téléphone intelligent atteint presque 98 % chez les jeunes filles. La principale raison en est que celles-ci s’intéressent beaucoup à l’utilisation de la plateforme de messagerie Line pour discuter avec leurs amies. À cela s’ajoute l’addiction à certains jeux vidéo et à des sites de partage de vidéos.

Smartphone, un facteur de non-réussite à l’école ?

Peut-être que tout le monde a sa réponse à cette question. Sachez cependant qu’une étude ayant été conduite par le ministère japonais en charge de l’éducation avait indiqué l’année dernière que plus un élève passe son temps avec son smartphone, plus il échoue en classe. Ce qui a entrainé de l’inquiétude au niveau des parents. En effet, les 595 parents d’enfants de 0 à 9 ans qui ont été interrogés ont tous manifesté leur peur face à l’usage excessif de smartphone fait par les jeunes japonaises actuellement. Ils suggèrent ainsi que les fabricants et les distributeurs devraient trouver des solutions de filtrage qui seraient capable de freiner cette tendance. Certes, de tels moyens existent déjà, mais leur application s’avère délicate à cause des barrières qui sont considérées comme trop sévères.

> Une application qui oblige votre enfant à répondre à des questions scolaires !

Pensez-vous que les jeunes français sont aussi concernés par ce phénomène ?

Les Japonais recordmen de l’addiction au smartphone
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here