Les adolescents américains ne s’intéressent plus à Facebook

0

Le centre de recherche américain Pew Research Center a démontré qu’aux États-Unis, Facebook est déserté par les adolescents. Une situation qui pourrait s’étendre dans le reste du monde, notamment en Europe.

Les adolescents américains ne s’intéressent plus à Facebook
Adolescents sur leur smartphone

Avec 2,2 milliards d’utilisateurs mensuels, Facebook est indéniablement le réseau social le plus utilisé dans le monde. Cela ne signifie pas pour autant que tout est rose pour la plateforme de Mark Zuckerberg. Comme le souligne le centre de recherche américain Pew Research Center, Facebook tend de plus en plus à être délaissé par les adolescents américains, lesquels ont changé leurs habitudes entre le mois d’avril 2015 et le 31 mai 2018. Au début, 71 % d’entre eux affirmaient recourir à la plateforme, contre 51 % aujourd’hui. La baisse est énorme parce qu’elle a été de 20 % pendant trois ans. On imagine mal la réaction de Mark Zuckerberg en apprenant cette nouvelle.  Sachez tout de même que les 13-17 ans ayant déserté Facebook ont migré vers un autre service qui lui appartient.

Facebook moins populaire qu’Instagram auprès des ados américains

Selon toujours le centre de recherche auquel on doit ce rapport, Facebook a du mal à fidéliser ses membres en raison notamment de l’explosion des services concurrents. Le document souligne que parmi les ados interrogés, 85 % déclarent se servir de YouTube, 72 % utilisent Instagram pour partager leurs photos et 69 % ont recours à Snapchat pour rester en contact avec leurs amis. Par ailleurs, face à la question relative à leur réseau social favori, en ne tenant pas compte de la fréquence d’utilisation, seuls 10 % des sondés affirment préférer Facebook, contre 35 % pour Snapchat, 32 % pour YouTube et 15 % pour Instagram. Le cas d’Instagram devrait néanmoins être signalé. En effet, il s’agit d’une plateforme qui appartient à Facebook. En ce qui concerne la raison de cette tendance à déserter le réseau social de Zuckerberg, l’analyste Paul Verna estime qu’elle a un lien avec le manque de fonctionnalités, les 13-17 ans comprenant facilement que le réseau n’est pas fait pour eux. Le pire c’est que cette tendance pourrait bientôt traverser l’Atlantique.

Que pensez-vous de cette étude ?

Les adolescents américains ne s’intéressent plus à Facebook
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here