La CAF découvre une fraude de 40 000 euros via Facebook

0

Depuis quelques semaines, l’administration française a le droit d’utiliser les réseaux sociaux pour déceler des fraudes. Dans la Manche, la CAF a découvert une fraude à hauteur de 40 000 euros grâce à des images découverte sur Facebook et Instagram.

Facebook

Ce sont nos confrères de la Manche Libre qui font le rapport de cette décision de justice insolite. Le 23 juin dernier, le tribunal correctionnel de Coutances dans la Manche a condamné un jeune femme de 31 ans à 500 euros d’amende avec sursis. Celle-ci aurait fait une fausse déclaration à la CAF pour percevoir entre 2015 et 2018 environ 40 000 euros d’aides. Une situation qui a été découverte grâce aux photos de la jeune femme sur Facebook et Instagram.

Tous les smartphones disponibles en comparatif sur MeilleurMobile

La mère célibataire découverte en concubinage sur Facebook

Selon les informations dévoilées par l’hebdomadaire normand, la jeune femme s’était déclarée comme étant mère célibataire alors qu’elle était en concubinage avec son compagnon. Or ce sont les publications de la jeune femme en couple qui a mis la puce à l’oreille a un agent de la CAF. Les clichés trouvés sur Facebook ainsi qu’Instagram et d’autres réseaux sociaux ont prouvé que le couple avait enregistré une fausse adresse afin de percevoir les allocations. En conséquence, la CAF a déposé une plainte le 4 juillet 2019 et la jeune femme a été condamnée à 500 euros d’amende avec sursis.

Ce n’est pas la première fois que de telles dispositions sont prises par l’administration française. En effet depuis 2018, les agents de l’administration fiscale ont le droit d’exploiter les réseaux sociaux afin de prouver une fraude affichée. Depuis les informations de ce genre ont commencé à fleurir. Par exemple l’an dernier, Pôle Emploi a découvert qu’un jeune homme de 25 ans touchant les allocations en France résidait depuis quelques années à l’étranger.

Source : La Manche Libre

La CAF découvre une fraude de 40 000 euros via Facebook
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here