Google surveille les iPhone des Britanniques et finit en justice

0

Google est accusé d’espionner les iPhone des Britanniques. Une action collective (« class action ») a été lancée et elle risque de faire mal à la firme de Mountain View.

iPhone 6Les mobinautes vont finir par devenir paranos. Après OnePlus et Wiko qui ont été accusés de collecter puis d’envoyer vos données personnelles en Asie, c’est au tour de Google. Le géant américain a placé des cookies pour savoir ce que faisaient les utilisateurs d’iPhone sur Safari, le navigateur d’Apple. Les données collectées auraient été ensuite utilisées par sa régie publicitaire Double Click.

Des millions d’iPhone espionnés par Google

L’action collective en question a été nommée « Google You Owe Us » (Google, tu nous es redevable) a été lancée par Richard Llyod, l’ex-directeur de l’association de consommateurs Which. 5.4 millions d’utilisateurs d’iPhone britanniques auraient donc été espionnés par Google sans leur consentement. C’est entre juin 2011 et février 2012 que la société dirigée par Sundar Pichai a sévi.

Richard Lloyd réclame des dommages et intérêts. Les mobinautes surveillés devraient recevoir « plusieurs centaines de livres chacun ». Paul Walsh du cabinet Hill Dickinson LLP déclare qu’« il [Richard Lloyd] va poursuivre l’action et s’il a gain de cause, les utilisateurs d’iPhone répondant aux critères pourront s’enregistrer pour obtenir une part de dédommagement. ». C’est au printemps que la Haute Cour de Justice britannique se penchera sur le dossier.

De son côté, Google conteste bien entendu cette accusation : « Ce n’est pas nouveau, nous avons déjà défendu des cas similaires. Nous estimons que cette accusation est sans fondement et nous la contesterons ».

En 2012, le géant américain avait été contraint de donner 22.5 millions de dollars à la Federal Trade Commission puisqu’il avait contourné Safari.

Que pensez-vous de cette affaire ? Dites-le nous dans les commentaires !

Google surveille les iPhone des Britanniques et finit en justice
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here