Google Maps dupé par 99 smartphones et un artiste

0

L’incontournable application GPS Google Maps s’est laissé dupé par 99 smartphones, un chariot et un artiste un peu farceur.

Google Maps

Une simple farce d’un artiste berlinois a permis de prouver que Google Maps, l’application du géant américain Google, est encore loin d’être infaillible. En effet, en connectant 99 smartphones à l’application, celui est parvenu à provoquer un faux embouteillage virtuel.

Google Maps, loin d’être infaillible

L’homme en question se prénomme Simon Weckert. Il s’agit d’un artiste berlinois qui qui spécialise dans l’impact de la technologie sur nos vies. Le 1 février, celui-ci a mis un place Pour ce faire, il a tout simplement transporté dans un chariot 99 smartphones connectés à Google Maps avant de déambuler dans les rues de Berlin. L’application a alors immédiatement déceler les mobiles et signalé les rues empruntés comme perturbées. La route est alors passé du vert au rouge poussant les automobilistes à emprunter autre route.

A travers cette simple expérience, l’artiste a tenu a démontrer l’impact de la navigation par satellite sur nos vie et nos habitudes. « Google Maps apporte des modifications virtuelles à la vraie ville. Les cartes basées sur les simulations de Google déterminent l’actualité et la perception des espaces physiques » dénonce-t-il à travers un communiqué. Mais il nous permis également de réaliser que l’application GPS n’est pas si infaillible qu’elle en a l’air. En effet, Google Maps se sert uniquement des smartphones activant le mode navigation sur l’application afin d’analyser le trafic. Etant incapable différencier les automobilistes des piétons, elle a alors automatiquement déduit que des véhicules d’y trouvaient et donc qu’un embouteillage s’y est formé. Si Google a pris cette petite farce à la rigolade, il s’agit également d’un moyen pour la firme d’améliorer le fonctionnement de son application.

Google Maps dupé par 99 smartphones et un artiste
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here