Free Mobile : les véritables pertes des opérateurs historiques

0

Entre les pertes sèches d’abonnés et les pertes de valeur par client, Meilleurmobile.com analyse la situation du marché des télécoms depuis l’arrivée de Free Mobile.


Free Mobile

La déferlante Free Mobile, n’a épargné personne et l’impact pour les entreprises du secteur est très inquiétant.

Les opérateurs historiques viennent en effet d’annoncer officiellement leurs pertes sèches :

– 201 000 abonnés pour Orange
– 200 000 abonnés pour SFR
– 159 000 abonnés pour Bouygues Telecom

Pour certains cela représentre moins d’1% du parc client et le constat peut donc sembler négligeable… mais, selon Mathieu Drida, PDG de Meilleurmobile.com l’effet est bien plus important.

 

En effet, les analyses mettent en avant uniquement la perte de clients mais ne parlent pas de la perte de revenus par client.

Or, l’arrivée de Free Mobile sur le marché a conduit les opérateurs historiques à revoir leurs stratégies de fidélisation clients afin de rester compétitif mais au risque de perdre en chiffre d’affaires.

Les conséquences sont aujourd’hui à double-niveau :

– Balance spontanée vers leurs  « marques low cost » B&You pour Bouygues Télécom, Red pour SFR ou encore Sosh pour Orange. Par exemple, un abonné avec un forfait tout illimité chez Orange a très bien pu rester abonné d’Orange mais sur sa marque low cost Sosh. Ceci entraînant une perte de valeur allant jusqu’à 100€ / mois pour l’opérateur.

– Proposition d’offres de rétention afin de les garder et fidéliser sur leur marque classique. Par exemple, certains clients affirment avoir bénéficié de réductions de plus de 50% en conservant le même forfait que celui qu’ils payaient jusqu’alors.

 

L’impact sur la clientèle des concurrents de Free Mobile est donc beaucoup plus significatif qu’ils ne laissent le penser car en dehors des pertes sèches, les opérateurs historiques voient leurs parcs clients se dévaloriser.

footer_actu2

Free Mobile : les véritables pertes des opérateurs historiques
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here