Free lance un procès à Numéricable-SFR

0
free-sattaque-a-numericable-sfr

L’opérateur Free, décide de s’en prendre à Numéricable-SFR, en ce qui concerne la fibre optique. Free juge que son concurrent n’est pas honnête envers ses abonnés.

D’après les informations obtenues auprès de l’Express, Free a porté plainte contre Numéricable-SFR pour concurrence déloyale. Le PDG de Free, Xavier Niel, estime que la publicité de Numéricable-SFR, sur la notion de raccordement à un réseau de fibre optique, trompe le consommateur car ce dernier, est en réalité connecté à du câble. C’est le tribunal de commerce qui doit maintenant se pencher sur la publicité de Numéricable-SFR jugée trompeuse par Free.

Vrai mensonge ou mauvais terme employé ?

Cette fameuse publicité venterait l’accès au très haut débit via la fibre optique du cablo-opérateur Numéricable-SFR. La réalité est la suivante ; l’opérateur apporte bien la fibre optique jusqu’au pied des immeubles (FTTB) mais raccorde ensuite, l’abonné final au réseau câblé déjà existant dans certains bâtiments.

Si Free se permet de lui lancer un procès, c’est que, comme Orange, il connecte directement ses utilisateurs à de la fibre optique tirée jusqu’au palier, puis dans les logements de chaque abonné (FTTH).

Numéricable-SFR fonctionne ainsi, peut-être parce-que cela engage moins de temps de travail et bien sûr moins d’argent. L’opérateur se défend, en annonçant que, le plus important pour le consommateur, c’est d’avoir accès au très haut débit, et ce, peu importe comment il l’obtient.

Souvenez-vous, le mécontentement des opérateurs, avait valu l’intervention de l’ARCEP (gendarme des télécoms) quant à l’utilisation du mot fibre par Numéricable-SFR. Le président de cette autorité, nous disait alors « Je m’interroge sur le fait que certains opérateurs puissent utiliser le mot de fibre optique de manière très libre, sans qu’il y ait de règles du jeu claires qui soient posées. »

La loi fourre-tout de Monsieur le ministre de l’Économie, inclus également ce problème d’appellation de fibre. Emmanuel Macron a indiqué une mise en concertation prochaine de l’extension à la fibre optique et au câble de l’arrêté débit. Ce texte daté de décembre 2013 oblige les acteurs à communiquer sur les débits réels – et non théoriques – de l’ADSL et du VDSL mais pas des autres technologies.

Nous attendons donc la suite, car, aucun des deux partis n’a souhaité communiquer.

Si, contrairement à eux, vous avez envie de communiquer sur le sujet, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire.

Free lance un procès à Numéricable-SFR
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here