Facebook va à la chasse des contenus dangereux

0

Le réseau social de Mark Zuckerberg, Facebook, pense créer 1000 emplois afin de partir à la chasse aux contenus dangereux. Une initiative du réseaux social qui vise à préserver ses utilisateurs.

cover r4x3w1000 5bae66057db7f facebook annonce une faille de securite affectant 50 800x600 - Facebook va à la chasse des contenus dangereux

Il n’est pas inhabituel à Facebook de lutter contre les comptes indésirables présents sur son réseau social. Et pour pas changer, l’application a annoncé ce mardi 21 janvier dernier, prévoir embaucher 1 000 personnes au Royaume-Uni en ce début d’année, afin de lutter contre ces contenus. En effet, le géant américain fait de son combat, la suppression des courriers indésirables dans l’unique but de lutter contre le harcèlement et les menaces. « Une large partie de ces postes permettra de mettre au point des outils et technologies pour détecter et supprimer de façon proactive les contenus dangereux de notre plateforme » a précisé le réseau social. Une démarche qui va mener à plus de sécurité sur l’application qui est ces derniers temps sujette aux critiques.

Facebook : Vers une plateforme plus sure

Le but de Mark Zuckerberg a toujours été de sécuriser son réseau social. On rappelle que nombreux ont été les problème lié à la sécurité ou au domaine des données personnelles. Face à ces différents scandales, l’application a décidé de mener une politique beaucoup plus sévère. Dans un communiqué officiel on apprend que les bureaux de Londres réuniront les équipes en charge de tout ce qui va de la lutte contre les courriers indésirables en passant par le harcèlement et les menaces pour le compte de Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp. On rappelle que c’est à Londres que se trouve le plus important centre d’ingénierie de Facebook en dehors des Etats-Unis. Pour l’heure on a pas davantage d’informations, certainement les prochains jour seront décisifs. Une affaire à suivre.

Cette démarche de Facebook pour une meilleur sécurité au sein de sa plateforme est une bonne chose. Reste plus qu’à voir comment cette intiative va arriver à bout.

Facebook va à la chasse des contenus dangereux
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here