Le « dark net » à l’origine de la tuerie de Munich

0

darknet

L’arme utilisée dans la tuerie de Munich a été achetée sur un site de vente du « dark net » selon la police de la ville. Cependant, les doutes persistent concernant cette éventualité.

L’achat de produits illégaux passe nécessairement par les sites de vente du « dark net » puisque la navigation sur ce réseau est complètement anonyme. Les acheteurs qui souhaitent se procurer discrètement d’une arme ou encore de drogues empruntent généralement ce canal de distribution. L’utilisation d’un navigateur particulier connu sous l’appellation de TOR ou The Onion Router est indispensable pour y accéder. Malgré son caractère sans faille, les sites hébergés sur le dark net sont traqués par les douanes et les polices du monde entier. D’ailleurs, ces dernières ont réussi à fermer plusieurs points de vente virtuelle.

« Dark Net », un réseau illégal

Même s’il est fort probable que David Ali Sonboly ait acheté l’arme de la tuerie via le « dark net », la police de la ville de Munich a un doute sur ce fait. Selon elle, l’arme en question dispose d’un mécanisme hors service étant donné qu’il appartient à la catégorie « Neutralisée », c’est-à-dire qu’elle est censée se retrouver hors d’état de fonctionner. La vente de ce type de dispositif est légale, notamment, lorsqu’il est destiné à l’industrie du cinéma et aux collectionneurs. Pourquoi acheter un produit légal sur un canal de distribution conçu pour les acheteurs anonymes ? Alors qu’il est possible d’acquérir une arme neutralisée sans prendre la peine de passer par le « dark net » via des sites spécialisés visibles sur les moteurs de recherche habituels. Pour l’heure, la police de Munich est encore dans son investigation. Espérons qu’elle trouvera bientôt des explications.

Dites-nous en commentaire vos avis concernant cette tuerie de Munich associée au dark net. 

Le « dark net » à l’origine de la tuerie de Munich
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here