Chiffrement des messages : quand le gouvernement français s’en mêle

1

Bernard Cazeneuve

Le Ministère de l’intérieur, par le biais de Bernard Cazeneuve souhaiterait intervenir dans le chiffrement des messages cryptés, dans le but de lutter contre le terrorisme. 

Un conseil restreint a eu lier à l’Elysée. ce fut l’occasion pour Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, de revenir sur les problématiques posées par l’utilisation des messageries qui utilisent le chiffrement de bout en bout. Par exemple, WhatsApp. Le ministre de l’Intérieur souhaiterait ainsi, une collaboration européenne pour lutter contre l’utilisation de ces moyens de communication par des terroristes. Un consensus doit être pris.

Chiffrement : mise en place d’une « initiative européenne »

Selon les informations de Reuters, Bernard Cazeneuve estime que le nerf de la guerre dans cette affaire, est la possibilité pour les factions terroristes de monter des opérations en communiquant par ses axes, cryptés, de fait. C’est ainsi qu’il affirme que « de nombreux messages échangés en vue de la préparation d’actes terroristes le sont au moyen de messagerie chiffrée, c’est un enjeu central de la lutte contre le terrorisme ».

Du coup, le 23 août, ce dernier devra évoquer une initiative européenne. M. Cazeneuve aurait déjà transmis des informations concernant cette initiative à son homologue allemand. Notamment, il serait évoqué de mettre en place des backdoors, qui permettraient de donner accès à des portes secrètes, qui donneraient accès aux différents logiciels. Que ce soient Viber, Telegram, ou encore WhatsApp.

Le gouvernement a pour but de pouvoir « espionner », dans le cadre de la lutte contre le terrorisme les discussions de groupes terroristes pour les détecter et les immobiliser. Hors les experts prétendent que la mise en place de tels outils, engendrent des problèmes de sécurité dans ces logiciels. Du coup, on tourne en rond dans cette histoire. C’est un argument qui est mis en avant par les hackers qui ont piraté le Secure Boot, qui protégeaient certaines machines sous Microsoft. En tout cas, le débat est ouvert, il faudra attendre le 23 août pour en savoir plus sur les propositions du Ministère de l’intérieur.

Quel est votre avis sur cette histoire ? Partagez nous votre avis en laissant un commentaire.

Chiffrement des messages : quand le gouvernement français s’en mêle
4 (80%) 1 vote

1 commentaire

  1. Cela n’empêchera personne d’envoyer des mails cryptés asymétriquement, et indécryptable.
    Des mesures de sécurités à Nice auraient été plus intelligentes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here