Un casque qui lit la pensée, le cauchemar des salariés en Chine

0

La technologie devient de plus en plus présente dans notre vie. Si ces films de science-fiction où les robots contrôlent la planète vous horripilent, votre cauchemar est en train de devenir réalité. En effet, un casque qui permet de lire dans la pensée des gens vient de voir le jour en Chine.

Un casque qui lit la pensée, le cauchemar des salariés en Chine
La surveillance franchit une étape

Un outil de surveillance

Le gouvernement chinois a créé un nouvel objet connecté capable de connaître les émotions des employés. Réalisé par Deayea Technology, il est doté d’un capteur à placer sous le casque du travailleur. Ainsi, ses employeurs pourront savoir comment il se sent grâce aux courbes émises par son cerveau. Il émet les signaux captés directement à un ordinateur sans aucune liaison filaire. Incitées par le gouvernement local, beaucoup de sociétés se sont déjà mises à l’utiliser sur leurs salariés.

Un casque lisant les pensées pour une productivité accrue

Jusqu’ici, l’objectif des employeurs est de pouvoir améliorer la productivité de l’ensemble de leurs ressources humaines. Pour ce faire, le casque détecte si l’individu est stressé, trop fatigué ou manque de concentration.

Dans sa quête d’être toujours plus compétitive, la Chine utilise déjà cette technologie dans plusieurs domaines. Dans le transport, par exemple, les conducteurs de train en sont déjà munis. D’autres entreprises l’utilisent déjà pour assurer une bonne formation aux nouveaux recrus.

Besoin d’un bon encadrement pour éviter les dérives

Jusqu’à présent, les résultats sont probants et l’intention semble encore très noble. Pourtant, cela n’écarte pas les craintes d’un usage malsain à l’avenir. Certes, les entreprises deviennent donc plus performantes grâce à ce casque, mais elles risquent aussi de l’utiliser pour contrôler réellement l’esprit des employés pour augmenter encore plus leur rentabilité. Ce genre d’abus représenterait une atteinte grave à la liberté fondamentale de chacun, car exploiter l’esprit humain reviendrait à une autre forme d’esclavage, d’où le besoin d’une réglementation stricte dès maintenant.

Qu’en pensez-vous ? Dites-nous tout dans l’espace commentaire !

Un casque qui lit la pensée, le cauchemar des salariés en Chine
4 (80%) 1 vote

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here