Apple va subir le courroux de Spotify

0
apple music vs spotify1

Spotify compte bien partir en guerre contre Spotify. En cause ? Apple a refusé de valider une mise à jour de l’application…

Spotify et Apple Music. Deux concurrents de haut niveau dans le secteur du streaming musical. Alors que la première firme, anglo-suédoise, est apparu en 2008 pour le grand public, la seconde marque, américaine, a ouvert en 2015. Apple n’a pas l’habitude d’être concurrencé. La marque à la pomme, c’est un label de qualité, de gamme supérieure, de quasi-perfection. Du coup, avec Spotify, elle se trouve un concurrent de taille : les deux projets ont chacun 15 millions d’abonnés qui paient pour accéder au service. La concurrence est de plus en plus rude, et c’est logique. Le truc, c’est que si Apple Music n’est disponible que sur iPhone, iMac et iPad, Spotify peut être installé via Android ou via iOS. Et comme on s’y attendait depuis bien longtemps, Apple a dégainé le premier en provoquant Spotify.

Une mise à jour rejetée, et le début des ennuis

Alors que Spotify se plaint fréquemment d’Apple et de concurrence parfois déloyale, la marque à la pomme en profite pour lier la parole aux gestes. Le système d’exploitation iOS, géré par Apple, a délibérément rejeté la nouvelle mise à jour de Spotify sur ses appareils. Autrement dit, les utilisateurs d’iOS et abonnés de l’application se retrouvent lésés par rapport aux utilisateurs Android par exemple.

Mais pourquoi un tel rejet ? Apparemment, un problème de modèle économique. Alors que l’abonnement à Spotify sur Android coûte 9,99€ en temps normal, il coûte 12,99€ sur iOS. C’est déjà au dessus du seuil psychologique des 10€. La raison de ce prix plus élevé, c’est la commission que prend Apple. 30% de chaque achat in-app sur iOS doivent être légués à Apple. 30%, c’est absolument énorme. Du coup, Spotify ne veut plus de ça et veut uniformiser son prix, quelque soit la plate-forme. Le directeur juridique de Spotify a stipulé dans un courrier envoyé à la marque que ce rejet « cause un grand tort à Spotify et à ses clients« . Selon Apple, le service se doit d' »utiliser [l’application d’abonnement d’Apple] pour recruter de nouveaux clients et vendre des abonnements« .  Spotify entre en guerre. Surtout quand il a récemment précisé qu' »Apple ne doit pas utiliser le processus de validation de l’App Store comme une arme pour freiner ses concurrents« . Le début des ennuis ?

Apple va subir le courroux de Spotify
4.5 (90%) 2 votes

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here