3D Touch : comment fonctionne la nouvelle technologie d’Apple ?

0
3d touch

Le 3D Touch, c’est l’innovation présentée sur les nouveaux produits de la marque à la pomme, comme l’iPhone 6s. Comment fonctionne cette technologie ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans les lignes qui suivent. 

Le 3D Touch représente ce qu’il y a de mieux sur l’iPhone 6s, sorti vendredi dernier, et sur l’iPad Pro, prévu pour novembre prochain. Cette technologie permet, en appuyant plus ou moins longuement sur l’écran des produits concernés de profiter de raccourcis supplémentaires. Par exemple avec iMovie, vous lancez un nouveau projet plus rapidement. Vous avez également accès à votre messagerie vocale en maintenant la pression à l’écran d’accueil. Les trois niveaux de pressions élargissent le nombre de combinaisons possibles mais pour faire fonctionner le 3D Touch, la firme de Cupertino a développé un mécanisme très précis.

Le système qui existait déjà sur l’Apple Watch dépend d’une interaction entre le verre et les capteurs placés dessous. Le 3D Touch interprète la force de la pression exercée sur l’écran et réagit en fonction des déformations microscopiques de l’écran, pour réaliser l’action que vous souhaitez faire. Afin d’améliorer l’expérience utilisateur, le constructeur californien a ajouté une option pour régler le niveau de sensibilité du dispositif. Si vous voulez réduire le niveau de réactivité du tapotement, les réglages « faible », « moyen » et « ferme » sont disponibles dans les options.

Des vibrations complémentaires

Le 3D Touch intègre le retour haptique. Il déclenche des vibrations dans des situations bien précises. Sa principale qualité par rapport aux autres dispositifs de ce genre, sa réactivité. La durée entre la pression et la vibration s’amenuise considérablement en comparaison avec un système classique. Il vous indique quand vous avez franchi un des trois paliers de pressions mais ce n’est pas sa seule utilité. On peut imaginer de multiples applications. Dans les jeux vidéo par exemple, il permettrait d’avoir un retour au moment d’un éboulement ou encore d’apporter la sensation du vrombissement d’un moteur dans une simulation de course. Les développeurs n’hésiteront pas à intégrer ces deux fonctions dans leurs applications.

3D Touch : comment fonctionne la nouvelle technologie d’Apple ?
Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here