Réseaux sociaux : les 15-24 ans préfèrent le mobile au PC

0

Les habitudes de consommations de médias ont totalement changé avec l’arrivée  des forfaits mobiles avec Internet illimité : le PC est ainsi délaissé au profit du Smartphone. Et les 15-24 ans sont les pionniers de ce changement. C’est en effet ce que révèle ComScore qui a analysé les habitudes de consommation des internautes de 15 à 24 ans.

smartphones2

Voir tous les Smartphones de la boutique Meilleurmobile

Alors que le temps passé depuis un PC est en forte baisse, celui passé à naviguer sur le Web via son smartphone est en train d’exploser (+50%). Ainsi, le nombre d’utilisateurs de réseaux sociaux a grimpé de 107% en une année, cette hausse est de +45% pour la messagerie instantanée.

« Alors que la consultation des messageries instantanées et des emails à partir du mobile explose, on observe un ralentissement en termes de temps passé pour ce type de sites consultés à partir du PC. L’étude montre également le véritable engouement des utilisateurs mobiles de 15-24 ans pour les réseaux sociaux. L’instantanéité offerte par le mobile en fait un vecteur de choix particulièrement prisé par les jeunes. Avec le développement du marché du smartphone, l’attrait exercé par le mobile devrait continuer de se renforcer.« , commente Delphine Gatignol, Directeur commerciale de comScore en France.

« Les réseaux sociaux sont devenus tellement populaires auprès des 15-24 ans qu’ils constituent désormais une forme d’email. Ils ont tendance à remplacer progressivement l’usage des boîtes mails plus traditionnelles ou des services de messageries instantanées auprès de cette cible. »

Les 15-24 ans, qui représentent 18% de la population internaute française, sont avant tout considérés comme précurseurs en termes d’habitudes de consommation. C’est donc là une forte tendance que devront suivre les opérateurs et constructeurs s’ils veulent répondre au mieux à l’attente des consommateurs.

Réseaux sociaux : les 15-24 ans préfèrent le mobile au PC
Noter cet article

Commentaires

Laisser un commentaire