42% des français sont « dépendants » de leur téléphone mobile

1
Si de plus en plus de français de disent « dépendants » de leur téléphone mobile, ils ont une utilisation plus raisonnée de leur téléphone mobile que leurs homologues anglo-saxons. 

 

Les jeunes et les cadres particulièrement accrosSondage Ipsos 2

Selon une étude réalisée par l’institut de sondages Ifop pour le compte de Roomn (Rendez-vous one-to-one de la mobilité numérique), les français garderaient une utilisation modérée de leur téléphone, contrairement aux pays anglo-saxons.

D’après ce sondage, si 42% des personnes interrogées se disent « dépendantes » de leur téléphone mobile et 10% « très dépendantes », les chiffres varient en fonction de l’âge, du sexe, de la catégorie-socioprofessionnelle, du type de téléphone utilisé et du lieu d’habitation.

En effet, on constate que certaines catégories sont plus touchées que d’autres : les moins de 25 ans, par exemple, sont 78% à se dire « dépendants » de leur téléphone mobile. Ce chiffre est également très élevé chez les cadres supérieurs (62%),  les habitants de la région parisienne (48% contre 39% pour les provinciaux), les femmes (48% contre 38% chez les hommes) mais également chez les possesseurs de smartphones (58% contre 26% pour qui possèdent un téléphone mobile classique).

 

27% consultent leur mobile une fois par heureSondage Ipsos

Preuve de leur dépendance, ils sont 27% à consulter leur mobile une fois par heure. Là-aussi, on voit une différence de comportement en fonction de l’âge. En effet, ce chiffre grimpe à 51% chez les moins de 35 ans et tombe à 17% chez les plus de 35 ans.

Par ailleurs, une personne sur deux se dit « ennuyée » par la perte de son téléphone. Parmi eux, 45% craignent l’idée que quelqu’un puisse accéder à leurs données bancaires, 35% craignent de perdre leur répertoire avec leur liste de contacts, 35% sont ennuyés par le coût de remplacement du téléphone et 28% estiment gênante la perte de leurs informations personnelles.

 

Pas d’addiction réelle

Sondage Ipsos 3

Mais si l’usage du mobile se fait de plus en plus présent, cette étude démontre qu’il n’y a pas d’addiction à proprement parler, même si « l’utilisation intensive de celui-ci, notamment chez les personnes de moins de 35 ans, est en train de bouleverser la façon dont nous agissons et dont nous travaillons, explique Frédéric Micheau, Directeur Etudes et Opinions de l’IFOP.

La génération des moins de 35 ans a complètement intégré le mobile dans toutes les sphères de sa vie, et l’ensemble des Français considère le travail nomade comme un phénomène bénéfique pour eux et pour leur entreprise« .

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sondage, n’hésitez pas à consulter son infographie ici.

 

Et vous, pensez-vous que vous êtes  « dépendants » de votre téléphone mobile ?

 

Par Benjamin Trécherel

42% des français sont « dépendants » de leur téléphone mobile
Noter cet article

1 commentaire

  1. Bonjour,
    Je ne dirai pas que je suis dépendante, je n’ai pas toujours mon téléphone à la main. Mais je ne pourrais imaginer sortir sans mon téléphone par exemple. Ce n’est pas question de dépendance, mais pour le côté pratique – passer un appel, envoyer un texto, se connecter à internet, si besoin. 🙂

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here