Vous avez un smartphone OnePlus ? Il est peut-être en train de vous espionner

0

OnePlus logoOnePlus est dans de beaux draps puisque la firme est accusée d’espionnage. Tous les smartphones du constructeur collecteraient les données des utilisateurs.

C’est un certain Chris D. Moore qui a découvert ça sur OnePlus 2. Son téléphone embarquerait un mouchard lui permettant de collecter des données sur l’utilisateur et plus précisément sur sa façon d’utiliser son mobile.

Du premier OnePlus au OnePlus 5, tous des espions ?

Voici ce que le OnePlus 2 de Chris D. Moore a enregistré et envoyé : le numéro IMEI (le numéro pour identifier un appareil mobile), des adresses MAC, les noms des points d’accès Wi-Fi et ceux des applications utilisées.

Le mouchard a un nom, il s’agit en réalité d’une application directement intégrée au smartphone qui est nommée « OnePlus System Service ». Malheureusement, elle ne peut pas être supprimée. Seule une désactivation temporaire est possible.

Moore a rapidement contacté l’entreprise mais la première fois sur les réseaux sociaux fut un échec. D’autres utilisateurs ont fait de même et OnePlus a décidé de répondre par le biais de l’un de ses cofondateurs : « Nous transmettons en toute sécurité des analyses dans deux flux différents via HTTPS vers un serveur Amazon. Le premier flux est l’analyse de la situation, que nous collectons afin de pouvoir affiner plus précisément notre logiciel en fonction du comportement de l’utilisateur. Cette transmission de l’activité d’utilisation peut être désactivée en accédant aux ‘Paramètres’, ‘Avancé’, « Rejoindre le programme d’expérience utilisateur’. Le deuxième flux concerne les informations sur les périphériques, que nous collectons afin de fournir un meilleur support après-vente. ». Affaire à suivre…

Que pensez-vous de cette affaire et de l’explication qui suit ? N’hésitez pas à débattre dans les commentaires, nous avons hâte de les lire !

Vous avez un smartphone OnePlus ? Il est peut-être en train de vous espionner
2.5 (50%) 2 votes

Commentaires

Laisser un commentaire